Beignets aux fleurs d’acacia

777

Il s’agit de robiniers, dit aussi faux acacia.
C’est une des rares plantes sauvages qui a toujours été cuisinée par les mamans « d’ici », et a égayé bien des goûters d’antan en y remplaçant le pain et la confiture.

La floraison s’étale de la 2ème quinzaine d’avril à fin mai, voir début juin, si l’on en cueille de la vallée du Rhône au plateau du Coiron, selon les années et l’exposition de l’arbre.

Pour changer, je fais parfois des crêpes aux fleurs d’acacia, c’est moins gras. Je les coupe aux ciseaux et je les ajoute à la pâte avant son temps de repos. Remuez avant chaque crêpe.

Faites votre pâte à beignet préférée.

Trempez y les fleurs en les tenant par la queue, égouttez légèrement avant de les mettre dans l’huile bien chaude.

De prime abord, ça semble tout collé, mais vous verrez la fleur « s’ouvrir » avant que ce ne soit le moment de la retourner pour cuire l’autre coté (si comme moi, vous les cuisez dans une poêle avec juste 1 cm ou 2 d’huile).

Si nécessaire, égouttez un peu plus pour le beignet suivant, ou diluez un peu la pâte.

1ère publication avril 2020