Compressons nos photos, économisons de l’électricité…

289

L’impact environnemental d’Internet est un DANGERdont il faut prendre conscience : le poids énergétique du web ne cesse d’augmenter. Alors que la majorité de la population mondiale n’y a pas encore accès, Internet consomme déjà plus que l’Inde.

1 mail de 1 MO, envoyé à une personne, consommerait autant qu’une ampoule 20W allumée pendant 1h 🙁
En 2016, il y avait plus de 160 fermes de serveurs installées en France. Elles consommaient 9% de l’électricité, autant que la ville de Lyon, environ la production de Cruas quand les 4 tranches produisent !

En tant qu’internaute, nous pouvons limiter notre propre consommation électrique avec quelques gestes simples :
– Eteindre les appareils reliés à Internet (mais aussi les autres, dont la télévision) lorsqu’ils ne sont pas utilisés. La box elle-même consomme 10 à 20€ d’électricité par an. En veille elle n’économise que 30 % d’électricité : éteignez la à minima lors de vos départs en WE et vacances. En France, les appareils en veille, c’est l’équivalent d’un réacteur nucléaire ! (Il y a 58 réacteurs). Pour un foyer, ce coût peut se chiffrer à environ 80 € sur la facture annuelle.
– Supprimer régulièrement de vos boîtes mails les mails avec pièces jointes (les autres aussi tant qu’à faire 😉 puis vider la corbeille. Quant aux mails publicitaires que vous ne lisez pas, désinscrivez vous, ce sera plus économique pour la planète !
– Ne pas regarder la télévision via des sites web. Vous êtes accro : regarder vos films en basse définition permet de consommer quatre à dix fois moins d’énergie qu’en haute qualité graphique. Certains foyers dépensent plus de 40€, sans parler des éventuels abonnement nécessaires. En 2015 déjà, le streaming vidéo aurait utilisé 63 % du trafic web mondial.
– Idem pour la radio : écoutez la en FM et pas en ADSL.
– Pour échanger des données, privilégiez le site https://wetransfer.com/ les fichiers envoyés sont récupérables sous un délai de 7 jours. Au delà, ils sont écrasés, ainsi les serveurs ne sont pas encombrés.
Réduire (compresser, voir plus bas) les photos avant de les envoyer par mail, ou de les mettre en ligne, ou de les partager sur WeTransfer.
– Ne pas envoyer par mail, ni mettre en ligne, des vidéos (ou le moins possible et les plus courtes possible).

Les 2 derniers points impactent aussi la consommation d’électricité en dehors de votre foyer. Même quand personne ne les consulte, photos et vidéos (sur les réseaux sociaux, sur les sites Internet, conservées dans une boite mail) génèrent une consommation d’électricité, de part les serveurs qui les contiennent et la climatisation des locaux de ces serveurs. Cette consommation est proportionnelle au « poids » des fichiers de ces photos et vidéos. Il se mesure en KiloOctet Ko (pour les photos bien compressées), en MégatOctet Mo, voir en GigatOctet Go.

Si vous avez un logiciel de traitement d’images installé sur votre ordinateur, vous pourrez recadrer vos images, ce qui déjà diminue leur poids.
Puis choisir qu’elle ne fasse que 700 pixels de large, soit 250 mm selon l’outil utilisé c’est à peu prêt équivalent. (Dans ce site, fait avec WordPress, où on ne peut pas zoomer les photos, c’est la largeur maximale ‘utile’.) Pour partager des photos « souvenirs », ce sera en général suffisant.
Puis choisir une option du style « enregistrer pour le net ». Là, le plus souvent, vous pouvez choisir une définition d’image et voir le résultat de votre compression avant de l’enregistrer. Bien souvent, je choisis une définition ‘moyenne’.

Pour des photos « exceptionnelles » ou qui seraient à imprimer, contentez vous de les recadrer si besoin pour améliorer l’esthétique. Puis remettez les en main propre, via une clé USB, en en profitant par exemple pour vous faire offrir le café 😉
Si vous ne pouvez pas les remettre en main propre, privilégiez le site https://wetransfer.com/

Si vous n’avez pas de logiciel de traitement d’images, il y en a à disposition gratuitement, allez voir par là :

https://www.blogdumoderateur.com/optimiser-image/

https://www.zdnet.fr/actualites/5-logiciels-pour-alleger-le-poids-des-images-et-faire-des-conversions-39821166.htm

Une affiche de plusieurs MO (exemple ci-dessous les portes ouvertes du SYTRAD 3 737 Ko) peut être imprimée au format d’un grand poster, ce qui peut s’avérer utile… dans de rares cas. Mais il n’y a pas d’intérêt à envoyer cette même affiche par mail, ni à la mettre sur un réseau social, ni dans un site. Il faut en faire une version compressée très lisible : exemple à 181Ko l’image qui est dans l’article des portes ouvertes du SYTRAD.
Vous avez d’autres exemples d’affiches raisonnablement compressées (une d’elle, plus lourde, serait toutefois imprimable au format A3), qui ont été envoyées par mail. Je les ai compressées encore, jusqu’au minimum permettant de garder la même qualité de visu sur notre site (vous les trouverez dans les actualités correspondantes et pourrez juger vous même de leur qualité). En dessous de ce « poids » là, à la dimension où est l’image dans notre site, elles seraient floues.

Lorsqu’on met des photos de format plus petit (exemple avec la recette des brassadeaux), et compressées, elles sont bien sûr encore plus légères : 28 à 58Ko pour cet exemple. La recette ne gagnerait strictement rien à avoir 5 photos de 3500 Ko comme les fait mon appareil photos… Et cela représenterait 17,5Mo, au lieu de 0,176Mo, soit 100 fois plus !

Certains appareils font des photos de 6Mo, soit 6000Ko…

Pour limiter votre impact sur la planète, il faut aussi faire « durer » le plus possible votre ordinateur, votre tablette et plus généralement vos équipements électroniques et électroménagers.
Votre ordi « rame » ? Avant d’envisager de le changer, contactez Sylvain : une économie pour votre porte-monnaie est très probablement au RDV de l’économie pour la planète !
Si vous devez en changer : un ordinateur portable consomme jusqu’à 80% d’énergie en moins qu’un PC de bureau avec tour.

Sachez qu’un écran de télévision de 160cm (valeur en diagonale) a une consommation équivalente à 4 écrans de 80cm…

Les boxes les plus économes consomment de 143 à 173 KWh en un an, soit en environ 16 à 19 € d’électricité. Les plus gourmandes peuvent consommer jusqu’à 263KWh, représentant un coût annuel de 29 €, soit l’équivalent d’un mois d’abonnement « supplémentaire » aux services qu’elles offrent. Donc les éteindre quand on ne s’en sert pas, comme les autres appareils.
A titre de comparaison, un réfrigérateur de 200 litres de classe A+ (parmi les plus efficaces), fonctionnant en continu, consomme 212 kWh durant une année.

Tout ça n’est pas clair pour vous ?
Vous êtes un professionnel, et vous aimeriez avoir des conseils personnalisés ? Contactez Sylvain.
Vous êtes un particulier, contactez moi : Anne 06 42 02 39 08


Pour aller plus loin :

Un internaute et son matériel (PC, tablette…), chaque année, c’est environ :
– 350 kWh d’énergie (pas que de l’électricité, métaux rares…) ;
– 200 Kg de gaz à effet de serre (CO2 et H2O essentiellement) ;
– 3000 litres d’eau.


http://www.kaizen-magazine.com/bonnes-pratiques-surfer-ecolo/

Le moteur de recherche Ecosia reverse 80 % de ses revenus à un programme de plantation d’arbres au Brésil.

Combien consomment vos appareils électriques :
https://selectra.info/energie/guides/conso/appareils-electriques

« En France, la consommation d’électricité a triplé de 1973 à 2010. Depuis 2010, elle s’est stabilisé compte-tenu de certains facteurs de l’évolution économique tels que la modification du tissu industriel français ou les effets de la maîtrise de la consommation ». Source :
https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/le-developpement-durable/la-consommation-d-electricite-en-chiffres

« L’énergie est un bien rare : dans le monde, tous les habitants n’y ont pas accès, certains en disposent de façon insuffisante. Aujourd’hui, chacun peut influencer sa consommation d’électricité dans son habitation par des comportements plus responsables ». Source :
https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/le-developpement-durable/electricite-et-economies-d-energie

Un article qui pose de bonnes questions, mais ne propose guère que de faire du green washing via les énergies renouvelables, dommage :
https://www.greenpeace.fr/il-est-temps-de-renouveler-internet/

Et pour finir, un site plutôt destiné aux professionnels :
www.civ.fr