Décembre

Beaucoup des plantes décrites en novembre (voir cette page) sont toujours présentes. Mais pour les coings et la plupart des champignons c’est trop tard. Place aux kakis pour les fruits d’hiver, comme les coings et les châtaignes ce ne sont pas des plantes sauvages…. demandez l’autorisation du propriétaire avant d’en ramasser.

Pensez à faire du vin avec du genévrier (recette à droite) : pourquoi pas un cadeau maison pour Noël, emballé dans un furoshiki ! Si vous n’offrez pas 2 bouteilles, remplissez en une 2ème d’eau de Rochemaure ! ! Car le furoshiki pour 2 bouteilles est enfantin à plier ;- )
Les baies de cade sont plus faciles à ramasser que celle du genévrier commun, mais ce dernier est médicinal.

Genévrier commun : baies mûres (si non elles sont vertes). Zoomées ici, car de la taille d’une petite myrtille
Genévrier cade : baies mûres (si non elles sont vertes) de la taille d’une petite bille

Le genévrier commun est principalement connu pour la choucroute. Généralement, il est le seul cité pour la cuisine, alors que le cade peut aussi être utilisés pour différentes sauces, civets….

N’oubliez pas que le cynorhodon (ou cynorrhodon, ou gratte-cul ! ) est LA baie sauvage vitaminée de l’hiver ! Pour en bénéficier très facilement, il suffit de les couper et d’en faire « infusion froide » (voir à droite pour plus de détails).
Il est très fastidieux à cuisiner, mais pourquoi pas si vous avez beaucoup de temps et de la patience ;-). D’autant 50 % de sa vitamine C résiste à la cuisson ! (Réf : Bernard Bertrand dans son livre « Carnet de cuisine sauvage », éditions de Terran.)

En hiver, pensez aux plantes que l’on trouve toute l’année par chez nous, une page leur est dédiées.