Friche = jardin sauvage !

58

15 m2 de terrain « bousculé » par des travaux en mai sont suffisants pour avoir pourpier, amarante et chénopode tout l’été !

Entre les 2 photos ci-dessus, zéro semis, zéro arrosage, zéro binage, et bien sur zéro traitement phyto : juste des récoltes 🙂

Zoom de la photo précédente : coupe du pourpier avant la pluie du 27 juillet 2019
zoom du même endroit, le 1er aout 2019, soit 5 jours après la pluie
Repousses de 2 plants d’amarantes coupés également avant la pluie.

Amarantes et chénopodes sont très agréables en « épinards », le pourpier en salade (cf autres articles un peu plus anciens, page d’août sur la droite).

10mn de « taille » avant une journée pluvieuse, c’est le seul travail que j’ai réalisé, en dehors des récoltes.
Idéal pour ceux qui n’ont pas le temps de jardiner, ou pas le terrain pour, et aiment cuisiner des produits super frais, tout juste cueillis.
Bien sur il ne faut pas espérer de grosses quantités, à moins d’avoir de grands espaces en friches près de chez soi et pas mal de temps à consacrer aux récoltes, mais cela constitue un appoint alimentaires gouteux et très riche en vitamines.