Mars

Les propriétés médicinales sont données à titre purement indicatif : consulter un phytothérapeute.

Les premières lampsanes sont déjà présentes ce début mars (même fin février ) en 2021 ! En rosette ou commençant à peine à monter en tige, donc parfaites même crues en salade. Les cuire, si plus tard on prend les feuilles sur de JEUNES tiges, après elles sont amers.
Aime l’ombre et la fraicheur, au nord des bâtiments, sous les arbres. Les couper pour avoir de jeunes pousses jusqu’en juin.

Le tussilage est en fleurs. (Pour plus de détails et de photos, voir cet article). On le trouve dans le sable au bord du Lavezon. ATTENTION : déconseillé si grossesse ou allaitement, ou maladie du foie. Et comme toutes les plantes médicinales, ne pas en abuser, surtout chez les enfant de moins de 6 ans.. Cette fleur est une pectorale réputée :

3 fleurs, un bouton, et en bas les 2 toutes premières petites feuilles.



L’ACHILLEE MILLEFEUILLE , bien que présente depuis janvier, ne se développe pas encore vraiment. J’en agrémente mes salades.
ATTENTION abortive. Régule le cycle menstruel. Anti-inflammatoire, anti-allergique, anti-spasmodique. Cicatrisante et hémostatique (plaie et ulcère).

Ci-dessus, ma récolte du 9 mars 2019.

Elles sont tendres jusqu’à la longueur où il est facile de les couper avec l’ongle.
Quand j’ai « autant » d’asperges, au lieu d’en faire une omelette, je les blanchis juste une minute et les mange en entrée. Soit nature, soit ajouté à une salade.

Il ne faut pas avoir peur de se piquer les mains. Mais on en trouve, entre autre, au bord du Lavezon vers les 4Vins, à des endroits assez bien débroussaillés…

Naturellement début mars, chez nous, il faut chercher aux endroits très bien exposés, ensuite il y en a à tous les endroits habituels. Y compris dans le parc de mes poules, qui ne les mangent pas !



9 mars 2019, ma 1ère fleur de bourrache.
Cette année 2021, j’en ai plusieurs en fleurs depuis le début du mois, et la plupart des autres en bourgeon. Même lorsque qu’il a fait -4° elles n’ont pas gelé. Et, comme je les ai mis à de endroits frais et humide, elles ont bien profité de l’automne assez chaud pour pousser.
Maintenant elles sont assez nombreuses, pour que j’en ajoute à mes salades. Si vous trouvez à ces fleurs un petit gout d’huitre c’est normal, elles contiennent de l’iode.
Feuilles excellentes cuites, avec parcimonie surtout si problème hépatique, riche en provitamine A et en potassium, pectorale.

En 2021, pour la premières fois, j’en ai vu en fleurs dès mi-février.
Les toutes petites fleurs de lamier pourpre peuvent également décorer les salades. Cette plante peut aussi être utile en cataplasme sur plaies et brulures, elle est antiseptique et cicatrisante.

Les feuilles de géranium Robert peuvent être ajoutées à des salades, peu et ciselées, si non je trouve leur gout un peu fort. Pour les fleurs, plus douces, il faudra attendre encore quelques semaines.
L’infusion des feuilles et fleurs était réputée lutter contre la dysenterie et les hémorragies utérines.

Au-dessus de jeunes feuilles d’alliaire.

A consommer cru en pesto (ci-contre), ou ciselé sur une salade, un fromage blanc. Ne pas cuire ni sécher : perd ses propriétés.
Pas de la famille de l’ail, mais goût d’ail. Quand les graines seront là (on a le temps, y a pas encore de tige ni de fleur !) elle devient amer. Diurétique, antiseptique (cataplasme), soigne rhumatisme asthme et goutte.
Je trouve cette succulente huile d’olive (Tanche), à Meysse le dimanche matin. Elle est produite à Roynac par un ami du fromager de Dieulefit. Profitez vite c’est une petite production, à 11€ le litre en 2020, il n’y en a pas longtemps !

Feuilles et tiges du gaillet gratteron peuvent être consommées crues (ciselées sur une salade, et si vous n’avez pas la langue « trop chatouilleuse » !) ou cuites (soupe), riche en vitamine C.
Attention, si la tige est grosse, elle reste ferme et désagréable même après cuisson ! On n’utilise donc que les petites feuilles.

Agent purifiant dans certaines maladies. Diurétique, sudorifique, anti-inflammatoire, vulnéraire et cicatrisant. En infusion ou en jus.
Mais non aromatique, donc pas très intéressant en cuisine.

Violettes et primevères étant très nombreuses, retrouvez en 2 recettes à droite de cette page, en plus d’en ajouter des fleurs sur vos salades.
Je cisèle également des feuilles de primevères sur mes salades, ça y apporte un gout acidulé.
Les JEUNES FEUILLES de VIOLETTES peuvent être mangées en salade, toutefois elles sont un peu charnues.
Lorsqu’on en a suffisamment, on peut aussi les cuire en légumes. Il suffit de les TONDRE pour en avoir jusqu’en JUIN !

Il y a maintenant suffisamment d’orties pour en ajouter à des soupes, ou en cuire juste en y ajoutant de la crème et du sel… Quels fameux épinards !
Dépuratif, astringent. Riche en minéraux, vitamine K, fer, calcium et tous les acides aminés essentiels.