Pourpier et mesclun d’été

107

Grace aux orages, le pourpier s’est développé rapidement : il faut en profiter ! C’est de loin ma verdure crue préférée de toute l’année 🙂 En particulier, en mélange avec une salade de tomate et une bonne vinaigrette.

De gauche à droite :
– pourpier excellent, charnu, et juteux,
– renoué persicaire, à ajouter à un mesclun,
– fleurs de mauves, en déco d’un mesclun,
– jeunes feuilles de chénopodes blanc, à ajouter à un mesclun,
– pariétaire, à ajouter à un mesclun,
– achillée millefeuille, à ajouter à un mesclun,
– jeunes feuilles de violettes.

Pour avoir de jeunes feuilles de toutes ces plantes, il faut les couper régulièrement. Il y a presque 2 mois que je n’avais pas mangé de feuilles de violettes, mais les orages m’ont fourni de jeunes pousses…
Le pourpier n’est plus appétant en fin de canicule : avant les orages je le coupe (et le donne à mes poules) pour favoriser une bonne repousse.