A récolter toute l’année, à St Martin sur Lavezon (07400) et ses environs

benoite commune au printemps

Radicelles de BENOITE COMMUNE, il n’y a pas de saison pour en cueillir, il suffit de savoir reconnaître la plante. Cela remplace le Clou de girofle

Radicelles de benoite commune

.

Le THYM peut être cueilli toute l’année, évitez juste de le cueillir s’il est humide car il serait plus difficile à sécher. Les plantes se cueillent, et ont la meilleur énergie, dès qu’il n’y a plus aucune trace d’humidité matinale. Personnellement j’en fais provision pour plusieurs semaines, il se garde très bien. Idéalement il faudrait récolter les très jeunes fleurs au printemps, elles sont encore plus parfumées que la feuille. Mais, pour ma cuisine, il en faudrait des quantités telles que je n’arrivent pas à en récolter assez au printemps !
Le thym a des poils sur ses tiges et feuilles : ils retiennent une fine couche d’air humide, ce qui limite l’évaporation de l’eau contenu dans la plante.


LAURIER SAUCE (à ne PAS confondre avec le laurier rose !) et ROMARIN (non local, mais bien adapté ici), compléteront le bouquet garni, et peuvent également être ramassés toute l’année. Dire que des gens du coin achètent ça sous plastique au supermarché ! ( Il viendrait dans ce cas le plus souvent de Roumanie, et non de Provence comme l’emballage le laissera penser).
Le laurier a des feuilles recouvertes d’une cire imperméable, qui retient l’eau. C’est pour cela que vous pouvez en cueillir même en période de grande sécheresse et de canicule.

Thym – laurier sauce – romarin

 

CYNORHODON ou gratte-culs : le fruit de l’églantier pour lequel il n’y a pas de confusion possible, doit être cueilli rouge et mûr. Vous pouvez en sécher et donc l’utiliser toute l’année, car il renforce les défenses immunitaires, vitamine C++, possède aussi des vertus astringentes anti-diarrhéiques grâce à sa richesse en tanins.

A noter : les cynorhodons de tous les rosiers sont comestibles, s’ils ne sont pas traités…

Voici une « recette express » pour booster votre immunité, ou si vous attrapez un rhume ou la grippe :
Cueillir 3-4 baies, les laver, les couper en 2 et les mettre à tremper dans un verre d’eau le soir. Le boire le matin après l’avoir filtré, avec une passoire à thé, ou mieux une étamine. Riche en vitamine A, B2 et surtout C (avec la synergie de la baie supérieure à celle de vitamines « industrielles » ! )

Le ramasser de préférence après les 1ères gelées, si vous souhaitez en faire des confitures. Dans ce cas ne surtout pas le sécher : il est suffisamment fastidieux à cuisiner sans ça ! Dommage, car 50 % de sa vitamine C résiste à la cuisson !

 

Cette liste n’est certainement pas exhaustive… N’hésitez pas à me transmettre vos idées !  Anne 06_42_02*39_08