Vin de genévrier cade ou commun

9


Pourquoi pas un cadeau maison  pour Noël et emballé dans un furoshiki (un article sur cet objet, super basique, au nom japonais d’ici peu).
Les baies de cade sont plus grosses et plus faciles à ramasser que celle du genévrier commun (photo ci-dessus), mais seul ce dernier est médicinal (rhumatismes, arthrite).
A consommer avec modération bien sûr.

Diluer 100 à 200g de sucre dans un bocal avec une bouteille de bon vin blanc,
Ajouter un verre de rhum
60 baies de genévrier commun écrasées au pilon, ou 20 baies de genévrier cade coupées en 2.
Laisser macérer 3 ou 4 jours avant de filtrer et déguster !

Je vous laisse ajuster la taille du verre de rhum et le poids du sucre à votre goût 😉
Je ré-utilise les baies pour une « deuxième passée », en les laissant macérer un peu plus longtemps. J’ai une légère préférence pour le gout du genévrier commun, mais la différence est peu prononcée.

Ici, on l’appelle simplement cade.
Cade. Mon cheval croque ces baies lorsque comme là elles sont mures.